Les techniques dans votre cuisine

 

 

 

Recherche

     

      Donc soyez vigilants et je ne vous le répéterez jamais assez : vous savez lire ??? . .

      ALORS LISEZ LES ÉTIQUETTES

     

      1 ÇÉ KOI KON MANGE ???

      LE GROS PROBLÈME A RÉSOUDRE POUR LA MAJORITÉ D'ENTRE VOUS : LE RÉGIME

      Alors cliquez dans la chance des "sans " sur le régime qui vous concerne

      2 LA CHANCE DES “SANS”

      Mais dans toutes les recettes vous avez chaque fois les NOTES DIÉTÉTIQUES : il ne vous reste plus qu'à lire selon votre cas et d'éventuellement "combiner" 2 notes en fonction de votre propre régime .

      Mais si vous êtes ennuyé, pas de problème appelez la "vieille chouette" au secours :

      au 05.63.63.10.63 ou le 06.18.42.92.03 OU LE 06.86.98.40.44 et Insistez, s'il vous plait,

       je suis souvent dans mes casseroles ou mes pinceaux et le vieux hibou est peut-être au jardin

      ou envoyer un mail en le recopiant  dans votre messagerie :

la.vieille.chouette@wanadoo.fr

      3 QUELQUES RECETTES DE BASE

      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes , par ordre alphabétique ou bien au signet du sommaire car je n'ai pas encore fait tous les liens

      4 DES “TRUCS” QUI MARCHENT


      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes , par ordre alphabétique ou bien au signet du sommaire car je n'ai pas encore fait tous les liens  

      5 LES “CONSERVES MAISON”

      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes , par ordre alphabétique ou bien au signet du sommaire car je n'ai pas encore fait tous les liens

      LES "boâtes","cacas" et autres conserves mode LVC ?

      "BOÂTES" , "CACAS" et autres CONSERVES mode LVC

            
                   Pour un "petit reste" que vous ne voulez pas jeter (c'était trop bon) ou pour garder quelques jours un boulhon , un potage, une crème etc ... voir faire quelques pots de conserve sans sortir stérilisateur et tout le matérielune méthode épatante :

      UN TRUC ÉPATANT :

      Dans un bocal à couvercle à vis propre mettez quelques gouttes d'eau, visez très peu le couvercle et au FAO . L'eau va bouillir presque immédiatement le bocal est brûlant ... et stérilisé ainsi que son couvercle .
      La preuve ? le couvercle du bocal refroidi (même juste tiédi) refuse de s'ouvrir alors voyez le sigle*** plus bas dans l'article 

                
      Maintenant que vous avez ouvert le bocal, videz l'éventuel reste d'eau bouillie , versez-y votre liquide bouillant (à gros bouillons) et fermez le couvercle pas tout à fait à fond . Si vous aviez fermé à fond la vapeur d'eau qui ne pourrait plus s'échapper , aurait fait exploser le bocal... (et le four du reste)
      Maintenant mettez le 2 ou 3 mn au FAO, posé sur un torchon mouillé . Vous attendez quelques secondes et vous écoutez siffler l'air chassé du bocal . Ouvrez la porte : l'air froid qui rentre suffit à plaquer le couvercle : C'est stérilisé . Sortez le bocal en le tenant par le verre : c'est très chaud donc Voyez la fiche gants chauds mains froides

                            NE TOUCHEZ PAS LE COUVERCLE et laissez le bocal refroidir sur un linge sans le toucher .

                Par sécurité vous vérifiez lorsqu'il est tout à fait froid  : le couvercle tient bien . T V B : c'est là , un gentil "en-cas", une bonne réserve de mouillement ou un plat tout près pour le jour de "no-cuisine" mais

      Attention ce n'est pas une vraie conserve

      ça ne " tient" pas des années mais vous avez largement le temps de  l'utiliser avant qu'ils ne risque de dépérir ! C'est quand même meilleur que de l'eau ..         
               
             ***Vous n'arrivez pas à dévisser un couvercle à vis (commerce ou les vôtres) . C'est bon signe la "boâte" est bien stérile . Pas de problème , sortez votre petit tourne-vis "Tom-Pouce" de votre tiroir de cuisine et forcez légèrement à l'endroit où le couvercle rejoint le vissage : cela soulève "de force" le couvercle plaqué par le vide , l'air rentre : vous avez écouté le sifflement ?!?. Le tour est joué le bouchon va s'en aller tout seul .
            Vous avez oublié de vous en offrir un "tom Pouce", un de ces petits magiciens ? Marquez le tout de suite sur votre liste de courses . Plus de bagarre avec votre conjoint qui cherche "son" tourne-vis favori lequel a disparu ... Et vous serez très heureuse de revisser la queue de casserole qui tourne ou la poignée du meuble sans aide

      NB : Regardez le sens de l'étiquette : en principe le texte est écrit dans le bon sens . Donc pour ouvrir par exemple une boîte d'asperges ouvrez là par le fond : vous ne casserez pas les pointes en les sortant . Pensez à leur faire prendre un bain d'eau chaude puis froide pour leur enlever le goût de boîte et d'acide ... et un peu du sel de conserve

      6 LES “à côté” et les “petits +”

                    les niamaniamas et autres bricoles sympathiques
                    les confiseries LVC

      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes , par ordre alphabétique ou bien au signet du sommaire car je n'ai pas encore fait tous les liens


      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes , par ordre alphabétique ou bien au signet du sommaire car je n'ai pas encore fait tous les liens

      7 POUR RECEVOIR LES AMIS

                    quelques idées rangements et déco pour la maison
                    quelques idées déco pour les plats

      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes , par ordre alphabétique ou bien au signet du sommaire car je n'ai pas encore fait tous les liens

      8 LES BOITES A IDÉES

      9 DE LA CAVE AU GRENIER

                    quelques idées de rangements, d'astuces
                    et des documentations

       Si vous souhaitez retrouver en particulier documentation et informations diverses cliquez ici

      10 Le FAO de LVC

      1 CE KOI KON MANGE ???

      Sur les étiquettes, la liste des ingrédients est en principe établie
      par ordre décroissant des constituants

       

      2 LA CHANCE DES “SANS”

      Choisissez votre régime et allez directement à votre cas à vous

      C'est la "scoumoune" qui vous tombe sur les épaules quand un médecin vous annonce un diagnostique aussitôt suivi de l'annonce de votre futur RÉGIME . Ce n'est pas dramatique mais sérieux . Allez reprenez le moral tous les régimes sont FAISABLES et vous verrez qu'ils deviennent même plaisants quand on connaît les "trucs" pour les gérer dans la bonne humeur . D'abord si cela vous "sabote le moral" c'est toute votre santé qui va en pâtir .
      Donc première règle de vie : il y a toujours une recette LVC pour mon cas . Chaque recette comporte les NOTES DIÉTÉTIQUES il vous suffit de vous reporter à la recette comme d'habitude

      Retrouvez tout cela en cliquant sur le titre ou dans le livre de recettes je n'ai pas encore fait tous les liens, terminé la base mais j'y travaille ! 

      Régimes " sans sel"

      Là vous me direz c'est simple :il suffit de ne pas mettre la salière sur la table . Dans les cas les plus "difficiles" c'est déjà le moindre mal . On sale toujours beaucoup trop .

      En tout premier lieu il y a lieu d'apprendre à LIRE LES ÉTIQUETTES

      car de plus en plus les fabricants étant tenus de fournir la liste exhaustive de leurs ingrédients , il devient plus facile de savoir ce qu'on va acheter puis manger .
      La liste est en principe établie par ordre décroissant des constituants donc , sauf exceptions le sel sera vers la fin . Mais faites bien attention, prenez vos lunettes ou une loupe : les fabricants ne forcent pas sur la taille des caractères ! Relisez deux fois si vous ne trouvez pas le mot  "s.e.l" c'est tout petit. Parfois il est remplacé par ( NA CL Chlorure de sodium) , voir une formule du genre "teneur en sodium... " Et c'est ça justement qui vous fait mal à vous
      Dans votre cas pensez surtout qu'il n'y a pratiquement pas de productions industrielles "sans sel" : ils en mettent en particulier presque dans toutes les conserves même dans les pâtisseries, viennoiseries, biscuits secs etc ... . Méfiez vous il y en a même dans certains bonbons ( caramels , certains acidulés aux fruits  etc ...) . Pourquoi ??? Le sel est un des meilleurs exhausteurs de goût qui existe .
      Pensez que laver , voir reblanchir des légumes sortis de la boîte avant de les consommer n'enlèvera pas le sel qui est "rentré" dans le légume
      Attention aussi au dosage du glutamate et du bicarbonate qui contiennent un peu de ce "sel" qu'il vous faut éliminer de votre alimentation . Mais utilisés à doses faibles ils ne sont pas dangereux pour vous. En fait c'est le glutamate monosodique qui risquerait de vous être contraire vu son effet de renforcement de la palatabilité( l'impact sur les cellules de votre palais, celles qui vous permettent de "sentir" le goût), la texture des aliments (le E621 dit GMS) si vous en utilisiez beaucoup .
      Cela ne risque pas d'arriver car dès qu'on dépasse un tant soit peu la dose idoine , au lieu d'améliorer le goût cela rend l'aliment amer et âcre .
      Du reste votre organisme lui même contient de l'acide glutamique indispensable dans certaines fonctions . Rassurez-vous il y en a dans la quasi totalité de tous les aliments car il entre dans la composition de certains protides
      Donc si vous êtes raisonnable, si vous supprimez le sel ( NA CL Chlorure de sodium) , le sel de cuisine , le gros sel, les sels roses de l'Hymalaya comme le sel gris de Guérande, les sels aromatisés, et autres fantaisies du marketing comme toutes les préparations du genre bouillon cubes, fonds de veau ou volailles industriels, les potages en poudre et autres choses "toutes prêtes"  dont toutes les "aides culinaires"  dont on nous rabat les oreilles T.V.B !!!

      En un mot comme en mille RELISEZ DEUX FOIS LES ÉTIQUETTES Vous apprendrez ainsi, des choses amusantes comme par exemple qu'il y a du sucre dans le jambon cuit ... Maintenant il va vous falloir faire les courses "autrement"

      Je sais la première fois , les courses vont ressembler à un jeu de piste des plus stressant . Préparez une liste exhaustive de vos courses usuelles en les classant si possible dans l'ordre où vous savez les trouver dans les rayons que vous connaissez bien . Partez le matin de bonne heure (et de bonne humeur) avec votre liste que vous avez fixée sur une plaquette de carton ou de bois et fixez-là sur le dessus du caddie avec un crayon pendu à une ficelle  .
      C'est prêt ??? On y va
      Méthode :
      Prenez le premier rayon et regardez ce que vous auriez acheté . Lisez l'étiquette JUSQU'AU BOUT car le sel est vers la fin car il est rarement un des principaux constituants... heureusement , c'est bon ??? Mettez le dans le caddie et faites une croix sur la liste .
      Passez au suivant . Pas bon ?? Rayez-le . Ne le biffez pas complètement car vous ne pourriez pas relire à la maison . Mais la prochaine fois VOUS SAUREZ . Une fois repérés les pièges , vous reconnaîtrez vos "amis"
      Ainsi de suite . Peut-être que vous ne ferez pas tout le même jour parce que vous aurez mal aux mollets en restant debout derrière votre chariot mais essayez de le faire SYSTÉMATIQUEMENT  . En quelques séances au plus vous aurez acqui le "réflexe-sel" et après vous le ferez instinctivement . Dans quelques temps les courses ne vous prendront pas plus de temps qu'avant
      Vous découvrez un nouveau produit ?? Regardez l'étiquette et goûtez-le après : ça serait bête de l'avoir acheté parce que le "packaging" (l'emballage mais ça fait plus "moderne" non ?) vous avait tenté . Devoir le jeter, ça fait mal au coeur mais le régime ...Vous savez bien que votre chatte déteste les gâteaux , et surtout ceux aux amandes .. Et si vous n'avez pas de voisins qui ont des poules ça serait dommage de faire un "extra-de-régime" pour ça . D'abord, soyez zen , je suis sûre qu'ils n'auraient pas été bons !!

      Allez , prenez-vous par la main, faites le marché , achetez les produits frais , naturels, basiques et apprenez à les cuisiner avec la "vieille chouette" :C'est simple, toujours "faisable" et parfois même amusant . Et je ne vous dis pas votre fierté quand votre belle-mère , une amie réputée pour sa bonne table ... ou votre "amourous" vous dira : "qu'es boun"( qu'est ce que c'est bon)

      Régimes " sans gluten"

      Vous le savez, atteint de la maladie coéliaque votre régime un régime "à vie" toujours strict    De là à somatiser et vous rendre encore plus malade que nenni !!! On vit très bien et très heureux avec cette maladie . Si vous ne le faites pas sérieusement du reste, la "punition" n'attend pas , les malaises sont là quasi instantanément .Vous savez ce que vous n'avez pas le droit de manger certains produits . Je vous le rappelle : Le gluten se trouve essentiellement dans :

      les farines de céréales (blé, seigle, orge)

      et toutes les préparations ou produits alimentaires contenant ces farines sous forme d'ingrédient, même en très petite quantité (potage en sachets, sauce soja, bonbons, plats et sauces préparées etc .. sont donc absolument prohibés pour vous . Certains d'entre vous sont également interdits de lactose  (donc de lait et produits laitiers "ordinaires" . Inversement il existe maintenant dans le commerce des produits estampillés "sans gluten" . En principe, la surveillance des administrations sont très efficaces sur ce plan  donc :

      En tout premier lieu il y a lieu d'apprendre à LIRE LES ÉTIQUETTES

      car de plus en plus les fabricants étant tenus de fournir la liste exhaustive de leurs ingrédients Il devient un peu moins malaisé de savoir ce qu'on va mettre dans son caddie  .               
      Sur les étiquettes, la liste des ingrédients est en principe établie par ordre décroissant des constituants mais vous savez que même en dose infinitésimale le gluten peut vous être fatal .
      Souvent maintenant figure la composition avec la ventilation classique glucides; lipides, protides puis les éléments autres . Chaussez vos lunettes ou une loupe car les fabricants ne forcent pas sur la taille des caractères ! Relisez deux fois si vous ne trouvez pas le mot fatidique en tout petit

      Vous n'êtes pas restreint pour la consommation de fruits et légumes, ainsi que celle de la viande, des poissons, de la majorité des laitages (vérifiez que la préparation la transformation de ces produits a bien exclu le gluten, (éventuellement le lactose pour ceux qui cumule cet interdiction ).
      Dans votre cas pensez surtout qu'il n'y a pratiquement pas de productions industrielles "sans gluten" car les farines sont toutes d'excellents adjuvents de texture bon marché ce qui vous interdira souvent les conserves  même celles de viandes en particulier .
      Pourquoi ? Vous trouverez sur des terrines et pâtés divers par exemple le mot "glace" . Méfiez vous c'est très souvent de la farine (ou des dérivés ) donc ce pâté là il vous fera mal . Ce n'est pas une "fraude" car on met traditionnellement du pain trempé dans du lait ou de la chapelure avec des oeufs dans les farces d'une terrine , des choux farcis, de la poule au pot !!
      Donc adoptez les recettes LVC faites pour vous , suivez la fiche : dans la note diététique je vous donne toujours "la" solution pour vous : I

      Pensez que laver , voir reblanchir un produit en contact avec du gluten dans une boîte avant de les consommer n'enlèvera pas le gluten

      Soyez stricte c'est votre survie mais ne soyez pas obnubilé par le mot , restez "zen" .  Si vous RELISEZ DEUX FOIS LES ÉTIQUETTES . Vous apprendrez ainsi, des choses amusantes comme par exemple qu'il y a du sucre dans le jambon cuit ... Maintenant il va vous falloir faire les courses "autrement"

      Je sais la première fois, comme tous les "sans" , les courses vont être des plus stressantes mais rassurez-vous on apprend vite . Préparez une liste exhaustive de vos courses usuelles en les classant si possible dans l'ordre où vous savez les trouver dans les rayons que vous connaissez bien . Partez le matin de bonne heure ( et de bonne humeur) avec votre liste que vous avez fixée sur une plaquette de carton ou de bois et fixez-là sur le dessus du caddie avec un crayon pendu à une ficelle  . C'est prêt ??? On y va
      Méthode :
      Prenez le premier rayon et regardez ce que vous auriez acheté . Lisez l'étiquette JUSQU'AU BOUT pas trouvé ni blé, ni farine, ni orge, ni seigle , ni glace , c'est bon ??? Mettez le dans le caddie et faites une croix sur la liste .
      Passez au suivant . Pas bon ?? Rayez-le . Ne le biffez pas complètement car vous ne pourriez pas relire à la maison . Mais la prochaine fois VOUS SAUREZ . Une fois repérés les pièges , vous reconnaîtrez vos "amis"
      Ainsi de suite . Peut-être que vous ne ferez pas tout le même jour parce que vous aurez mal aux mollets en restant debout derrière votre chariot mais essayez de le faire SYSTÉMATIQUEMENT  . En quelques séances au plus vous aurez acqui le "réflexe-gluten" et après vous le ferez instinctivement . Dans quelques temps les courses ne vous prendront pas plus de temps qu'avant
      Vous découvrez un nouveau produit ?? Regardez l'étiquette et goûtez-le après : ça serait bête de l'avoir acheté parce que le "packaging" vous avait tenté (packaging = emballage mais ça fait plus "moderne" non ?) . Devoir le jeter , ça fait mal au coeur mais le régime ... Vous savez bien que votre Médor n'aimera pas ce pâté : il ne mange que des boulettes . ATTENTION à vous certaines boulettes (même la majorité) contiennent des farines . Donc danger pour vous d'en avoir dans la maison. Les toucher ou en respirer en les manipulant peut provoquer une crise ! Et puis je suis sûre que ça n'aurait pas été bon pour lui!!

      Inversement, pensez à quelques produits moins courants mais qui vous permettent de faire de bonnes choses "sans risques" comme la très classique "fleur de maïs" ( la Maïzena ) mais découvrez aussi la  crème de riz (si vous n'en trouvez pas utilisez le "mouline de la vielh chot" avec du riz blanc) ou encore moins courant la fécule de pomme de terre ( ans les magasins ou rayons bio en général .) Et puis voyez l'article les farines de LVC

      Allez , prenez-vous par la main, faites le marché, achetez les produits frais, naturels, basiques et apprenez à les cuisiner avec la "vieille chouette"  . C'est simple, toujours "faisable" et parfois même amusant . Et je ne vous dis pas votre fierté quand votre belle-mère, une amie réputée pour sa bonne table ... ou votre "amourous" vous dira : "qu'es boun !"( qu'est ce que c'est bon! )

      Régime "sans gras"

      Inutile de vous dire que le "gras" , les LIPIDES pour parler comme ces Messieurs de la Faculté, sont partout déjà dans la nature et surtout dans tous les produits de l'agro-alimentaires qui nous tentent sur les rayons de nos super-marchés .
      Certes certaines "graisses " , les acides gras poly-insaturés  sont indispensables à notre organisme, au bon fonctionnement de notre système nerveux , de notre peau en particulier  . Ceux-là il nous faut les garder en quantité raisonnable dans notre alimentation . Mais rassurez-vous, vous en consommerez en quantité suffisante pourvu que vous ayez la main légère dans vos consommations courantes . Si vous avez lu l'article au dessus , vous le savez déjà

      En tout premier lieu il y a lieu d'apprendre à LIRE LES ETIQUETTES

      Souvent maintenant figure la composition avec la ventilation classique lipides, protides, glucides puis les éléments autres . Chaussez vos lunettes ou une loupe car les fabricants ne forcent pas sur la taille des caractères ! Relisez deux fois si vous ne trouvez pas le mot fatidique en tout petit
      Les fabricants étant tenus de fournir la liste exhaustive de leurs ingrédients vous savez un peu mieux ce que vous achetez  . Toutefois ils ne sont pas obligés de mettre les quantités de chaque produit utilisé (secrets de fabrication)
       Mais la liste des ingrédients est -en principe - établie par ordre décroissant des constituants . Donc , soyez raisonnable et  sachez que si vous achetez un produit qui contient le l' "huile de ..." ," graisse de ... " en tête de liste : peu importe la nature, c'est tout aussi dangereux pour vous et  laissez le flacon sur le rayon . A fortiori fuyez les mots "matières grasses" , "palme" , "hydrogéné"  etc ... Ces mots là cachent aussi des composants qui sont en plus nocifs dans d'autres domaines pour votre santé ( cancérigènes par exemple )

      Bien sûr, éliminer en premier les graisses les plus " visibles" est déjà bien . Boycottez les fritures trop d'huile ou autre corps gras . Substituez plutôt une cuisson
            à la vapeur; au bon vieux FAO de L.V.C (si souvent décrié mais une bonne aide pour les régimeux) ,
            au four classique posé sur une feuille de silicone ou roulé dans une papillote : c'est souvent aussi bon ... voir meilleur .
            évitez le barbecue systématique : le peu de bon gras de votre entrecôte ou de votre saumon se transforme vite en un genre de charbon :l'acroleïne . Il s'agit de la même toxine que dans la fumée de cigarette ... ou les incendie de plastiques dont il ne semble inutile de vous dire qu'ils sont cancérigènes

      Je sais vous adoriez une bonne couche de beurre sur les tartines de pain de seigle accompagnant vos radis . Voyez plutôt la fromagée aux radis roses de LVC .Vous adoriez le Nuttela et autres pâtes à tartiner sur les tartines ?? voyez plutôt la recette de PATIDOU de LVC et puis il y a le miel, les confits LVC ça sera tout à fait bien .
      Dans la cuisine oubliez la crème double et remplacez la par du fromage blanc ou du yaourt 0% de MG ça marche souvent tout à fait bien . Il arrive même qu'ajouter un rien d'acidité avec un yaourt par exemple renforce le goût . Tenez testez dans un goulash où vous remplacerez la crème aigre au moment du service par un yaourt fouetté avec un rien de poudre de paprika ... Génial diront vos invités

      Dans les produits du commerce il y en a partout ! Et même si d'ingénieux publicistes nous ont expliqué que les "bons Omégas" vont chasser votre cholestérol ne tartinez pas pour autant votre biscotte d'une bonne couche de la "margarine-qui-va-bien" optez plutôt pour une des solutions citées plus haut !

      Et puis il y a quelques recettes bien pratiques dans les carnets de LVC et sur toutes les recettes voyez la fiche diététique et vous trouverez votre solution "céfépourvou" qui ira bien !.

      Régime "sans sucre"

      Relisez donc au dessus l'article pour les "sans sel" et vous allez utiliser la même méthode mais en "pistant" le sucre , le saccharose et ses "avatars" : sucre de canne ou de betteraves, sucre blanc ou roux , sirops de canne , le fructose et le lactose ( et oui c'est des "sucre" un peu moins dangereux mais un sucre) bref les "hydrates de carbone" .
      C'est ainsi que vous apprendrez qu'il y a du sucre (parfois on marque "glace") dans les terrines et pâtés divers , voir plus étonnant dans le jambon . C'est simple ça aide à la conservation ??? et surtout ça fait "gonfler" la viande d'eau : vous payer de l'eau au prix de la viande !Ajoutez le poids de l'emballage et de son sur-emballage parfois et vous vous apercevrez que le prix réel n'est pas ce que vous aviez payé !
      Le plus grave est qu'en toute bonne foi vous mangez, sans le savoir des hydrates de carbone "rapides" donc potentiellement plus dangereux pour vous puisqu'assimilés immédiatement ils font "grimper en flèche" votre demande d'insuline et peuvent provoquer un malaise grave alors que vous aviez cru suivre consciencieusement votre régime !

      Donc en tout premier lieu il y a lieu d'apprendre à LIRE LES ÉTIQUETTES

      Vous êtes quelqu'un d'averti maintenant des problèmes donc il va vous suffire de "pister" les "faux-frères" et d'apprendre à "vivre avec"

      Nous allons reprendre la technique d'achat de vos frères régimeux du dessus et tout se passera bien, croyez-moi .

      Préparez une liste exhaustive de vos courses usuelles en les classant si possible dans l'ordre où vous savez les trouver dans les rayons que vous connaissez bien . Partez le matin de bonne heure (et de bonne humeur) avec votre liste que vous avez fixée sur une plaquette de carton ou de bois et fixez-là sur le dessus du caddie avec un crayon pendu à une ficelle  . C'est prêt ??? On y va
      Méthode :
      Prenez le premier rayon et regardez ce que vous auriez acheté . Lisez l'étiquette JUSQU'AU BOUT car nos hydrates de carbone se cachent sous mille noms et ils sont partout , parfois en grosse quantité (au début de la liste des ingrédients mais parfois ils se glissent sournoisement à la fin . Vous me direz que dans ce cas il n'y a pas grand chose certes mais cela s'ajoute aux autres produits que vous allez consommer à votre repas . Donc il vous faudra en tenir compte pour vos calculs pour équilibrer votre insuline
      Bon heureusement , le premier produit c'est bon ??? Mettez le dans le caddie et faites une croix sur la liste .
      Passez au suivant . Pas bon ?? Rayez-le . Ne le biffez pas complètement car vous ne pourriez pas relire à la maison . Mais la prochaine fois VOUS SAUREZ . Une fois repérés les pièges , vous reconnaîtrez vos "amis"
      Ainsi de suite . Peut-être que vous ne ferez pas tout le même jour parce que vous aurez mal aux mollets en restant debout derrière votre chariot mais essayez de le faire SYSTÉMATIQUEMENT  . En quelques séances au plus vous aurez acqui le "réflexe-sucre " et après vous le ferez instinctivement. Dans quelques temps les courses ne seront plus une corvée et ne vous prendront pas plus de temps qu'avant
      Vous découvrez un nouveau produit ?? Regardez l'étiquette et goûtez-le après : ça serait bête de l'avoir acheté parce que le "packaging" (l'emballage mais ça fait plus "moderne" non ?) vous avait été tenté . Devoir le jeter , ça fait mal au coeur mais le régime ...Vous savez bien que votre vieille minette a du diabète et qu'elle ne pourra donc pas vous aider . Ca serait dommage de faire un "extra-de-régime" pour ça . D'abord, soyez zen , je suis sûre qu'ils n'auraient pas été bons !!

      Allez , prenez-vous par la main, faites le marché , achetez les produits frais , naturels, basiques et apprenez à les cuisiner avec la "vieille chouette"  . C'est simple, toujours "faisable" et parfois même amusant . Et je ne vous dis pas votre fierté quand votre belle-soeur jalouse, la cousine réputée pour sa bonne table ... ou votre "amourous" vous dira : "Bondiou que bonora !"( Mon Dieu quel bonheur !)

      voir également le tableau des indices glycémiques

                 

      régimes divers

      Par malchance vous venez de découvrir que vous adoriez les cacahouètes et que ce sale prurit qui vous gâchait la vie provient d'une allergie aux cacahouètes .Pas de drame il va juste falloir comme les autres "sans"

      En tout premier lieu il y a lieu d'apprendre à LIRE LES ÉTIQUETTES

      Les fabricants étant tenus de fournir la liste exhaustive de leurs ingrédients , il devient plus facile de savoir ce qu'on va acheter puis manger .
      La liste des ingrédients est en principe établie par ordre décroissant des constituants donc cherchez dans la liste l'élément auquel vous êtes allergique et oubliez dans le rayon ces petits gâteaux si jolis .
      Pour se prémunir contre les avatars judiciaires éventuels le fabricant a marqué sur l'étiquette "peut contenir des traces de ... " ou bien "fabriqué dans un atelier où sont utilisés..." ATTENTION danger  . En effet comme nous l'évoquions plus haut pour la maladie coéliaque, des traces de gluten dans leur cas peuvent provoquer des drames . Pour vous ( notre allergique aux cacahouètes par exemple) même des traces peuvent provoquer un oedème de Quincke  donc soyez attentif . Prenez vos lunettes ou une loupe : les fabricants ne forcent pas sur la taille des caractères ! Relisez deux fois si vous ne trouvez pas le mot   c'est tout petit
      Dans votre cas pensez surtout qu'il n'y a pratiquement pas de productions industrielles de pâtisseries, viennoiseries, biscuits secs etc ... où les risques sont nuls car les huiles d'arachide sont très souvent utilisées en pâtisseries et margarines industrielles . Méfiez vous il y en a aussi dans certains bonbons (caramels , certains acidulés aux fruits  etc ...) . Pourquoi ??? les cacahouètes sont bien moins chères que les amandes et assistées de quelques parfums ça peut faire illusion !!

      Donc soyez vigilants et je ne vous le répéterez jamais assez : vous savez lire ??? .

      . ALORS LISEZ LES ÉTIQUETTES

       

      ON PEUT TOUJOURS RAJOUTER UN ÉPICE, UNE HERBE ,UNE ESSENCE

      MAIS ON NE PEUT PAS EN ENLEVER

       

      TECHNIQUES UTILES EN CUISINE

       

    CE QUE VOUS TROUVEREZ DANS LA PARTIE  "TECHNIQUES DANS VOTRE CUISINE"

    et dans tous les cas

      3 QUELQUES RECETTES DE BASE

      QUELQUES TECHNIQUES DE BASE

      POUDRES DE PERLIMPIMPIN

      Certes vous avez déjà eut des informations sur mes fameuses "poudres de Perlimpimpin", ces mélanges d'herbes et/ou d'épices qui parfois transforment la cuisine un peu triste des "sans" en une explosion de saveurs qui changent tout

      Comme je vous l'ai déjà dit, chaque légume, chaque poisson, chaque viande, chaque volaille, chaque fruit est "grand copain" avec un parfum, une herbe, un épice particulier .

      C'est à la cuisinière de jongler car jamais un des éléments ne doit "tuer" un autre en cuisine . Il faut "ajouter" à la saveur , jamais en enlever . Donc il faut toujours garder à l'esprit que autant des mélanges peuvent être harmonieux autant les antagonismes sont réveillés par une inadaptation de ces petites choses qu'on ajoute et qui font tout

      La règle d'or ???

      Ceci dit vous avez du talent alors faites vous un peu confiance . Tenez essayez une poudre de Perlimpimpin qui va ensoleiller vos plats de Noël et mettra plein de soleil dans votre pâtisserie

      Les aromates, épices et poudres diverses

       

      Les bouillons, courts bouillons, les "fonds" et autres  

      Les pâtes , les pâtisseries    VOIR LE LIVRE DE LA PÂTISSERIE

      Les sauces froides et chaudes, sucrées et salées etc                       

      Il existe presqu'autant de sauces que de recettes , de  saison que de cuisinières . Vous connaissez déjà "les grands classiques " que je ne vous "raconterais" donc pas . Bien sûr il y a toujours des bases communes mais les modes changent , même en cuisine .
      Des sauces onctueuses (et reconnaissons-le, pas toujours très "légères") de nos grand mères on les a tellement "allégées" qu'il ne reste guère qu'un peu d'eau colorée qu'on fait "mousser" (les "espumas" ) .
      Pour moi, même pour des personnes handicapées par les accidents de la vie, je trouve qu'une sauce doit être goûteuse, sympathique, qu'elle doit donner de la joie, du vrai plaisir , qu'elle doit être assez généreuse pour donner des parfums, de la vie à un plat . Ce n'est pas quelque chose dont vous pourriez dire  : "je l'ai juste senti sur la langue, ça devait être bon (... ou mauvais du reste ) mais il y en avait trop peu pour que je le sente !" . C'est le cas aujourd'hui de ces "filets de..", déposés avec parcimonie sur des "assiettes-palettes" où le convive se régale des yeux ( mais là aussi je persiste et signe, nous sommes nombreux à préférer Maillol à Giacometti  ) . Et puis, sorti de table, on rentre "ventre creux" et on "craque" devant un "jambon-beurre" .
      Donc, dans votre cas il ne faut surtout pas "craquer" donc ne sortez pas de table avec la faim !! C'est une catastrophe parce que vous ne penserez "plus qu'à ça" . Donc régalez-vous avec des bonnes choses faites pour vous ... et vous verrez la vie en rose , vous serez heureux de partager avec votre conjoint, vos enfants, vos amis . Donc FAITES DES SAUCES !

      avec bien sûr chaque fois une version "sans sel", "sans sucre" , "sans gluten", "sans gras" voir quelques précautions dans le cas de certaines allergies

      Les "on-ra-tra-pe"  et etc

      Pensez à ce malheureux apprenti-confiseur de Cambrai qui avait trop fait cuire le sucre pendant que son patron était occupé à la boutique . Il aurait pu être réexpédié en ses foyers. Heureusement Jules Despinoy s'il tança son mitron d'un : " Tu ne sauras faire que des bêtises dans ta vie ", eut l'intuition de terminer la cuisson des fameux bonbons digestifs à la menthe . La clientèle ne s'y trompa pas . Les "bêtises"   sont devenues aujourd'hui la spécialité de la maison Afchain . Leur réputation a depuis longtemps dépassée le Cambraisis et même nos frontières.. européennes.

                Les "bêtises" qui n'en sont pas : il y en a trop ! Trouvez en plein dans mes carnets

                utilisation des "restes"

                les richesses du placard

      4 DES “TRUCS” QUI MARCHENT

      5 LES “CONSERVES MAISON”

          Huiles et "corps gras" cuisinés

          Dans chaque cas de figure vus aurez deux options :
             - travailler sur des huiles "à froid" , la plante macère un certains temps puis n'est utilisable qu'après ce délai indispensable pour que la matière grasse absorbe les essences parfumées
             - utiliser l'huile chauffée (mais non cuite surtout!) pour activer la macération qui pourra ne pas dépasser quelques heures dans certains cas

          Toutefois la plante doit toujours être "couverte" par la matière grasse utilisée : c'est elle qui protège de l'oxygène donc de l'oxydation

                  aulx confits à l'huile d'olive
                  huile d'olive et bouquet garni
                  huile aux fleurs d'onagre
                  mendiants sous huile de noix
                  persillades de LVC

          Vinaigres et "dérivés"

          Les recettes proposées le seront :
             - soit à base de votre vinaigre "maison"
             - soit à base de vinaigre d'alcool
          Dans tous les cas sachez que le vinaigre "cuit" la plante qu'il contient . Il est souvent indispensable (ou au moins conseillé lorsqu'on le peut, grâce à une production étagée par exemple ) de renouveler une ou deux fois les plantes qu'on fait macérer pour absorber le maximum de produits aromatiques

                  "bêbêtes" à cornichons
                  démarrer un vinaigrier
                  plus de "fonds-de bouteilles"
                  vinaigre aux fleurs
                  vinaigre de tagète (dans la fiche)
                  vinaigre de mélisse
                  vinaigre des 4 voleurs
                  cerises et autres fruits à l'eau de vie
                  mes cornichons A MOA

          Pour les "sans sel" re-rincez les puis essorez les . Les sécher dans un linge propre . Bien les tasser dans un bocal avec des herbes de votre choix alternées . Couvrir de vinaigre bouillant et concentré par quelques minutes d'ébullition . Fermer le bocal et le retourner aussitôt . Vos cornichons stérilisés "tiendront" très bien, même "sans sel"!. Inversement ils seront fortement acides : mettez les séjourner dans un vin doux avant consommation  . Ce vin pourra être utilisé pour des "vinaigrettes pour crudités" car il sera très parfumé par vos cornichons qui auront "dégorgé" dedans ! Aux classiques cornichons j'ai joins quelques "fantaisies" spéciales "régimeux" qui sont appréciées aussi par les gourmands ordinaires alors n'oubliez pas de me transmettre vos idées ! Voir la partie "techniques" pour la préparation de ces délicieuses petites choses


          LES CONFITS


          INTERDITS AUX "SANS SEL" nous en parlerons plus tard mais voir déjà dans "MOSSIUR LOU TESSOU" dans les carnets de la "vieille chouette". puis peut-être  "les confits" toujours dans les mêmes carnets  .Cela vous donnera quelques idées ... Vous m'appelez et on mettra au point des recettes de "confits régime" qui vous donneront du plaisir!

           bocaux

          Si vous n'êtes pas encore équipée optez pour des bocaux à vis qui tiennent moins de place et peuvent être utilisés autrement que dans un stérilisateur ( votre four de cuisinière, une cocotte minute  ou dans votre FAO) . Si vous ne voulez pas démouler le produit vous pouvez même récupérer des bocaux de confiture industriels ... mais changez les capsules sans quoi votre stérilisation ne "tiendra" pas !

          "confitures"

          Ici on ne fait pas de "confitures " à proprement parler mais plutôt des "confits" de fruits ... et légumes, des mélanges plaisants qui sont plus des desserts que des confitures . Les consistances sont parfois moins fermes que leurs soeurs industrielles mais toujours utilisables pour des "tartines" goûteuses . Inversement, ces "confits LVC" sont des bases de desserts qui permettent toute l'année de profiter des produits du jardin (ou du verger de vos amis) sans mettre en danger la santé des "sans sucre" . Bien sûr il y a le sucre du fruit mais c'est tout

           Autres "conserves"

      6 LES “à côté” et les “petits +”

      Nous évoquerons vite fait quelques "confiseries" réalisables à la maison et qui feront bien plaisir , pour le café, le thé ... ou pour le plaisir ! Malheureusement dans l'ensemble, sauf quelques mendiants grillés, truffes au chocolats et des ganaches aux épices , nos amis "sans sucre" oublieront de regarder ces recettes ...

              Le chocolats de la vieille chouette" ... au FAO
              abricots secs farcis aux amandes
              caramels à la crème
              dattes farcies aux mendiants grillés
              chocolats aux noisettes
              chocolats fourrés à la pâte d'amandes
              chocolats fourrés au turron
              chocolats fourrés aux noisettes croquantes
              craquelins
              figues farcies aux noix
              ganaches aux clémentines
              400 coups ...aux épices
              mendiants grillés
              pâte d'amandes et de noisettes
              pruneaux farcis aux noix de cajou grillées
              rochers chocolat coco
              des truffes  pour tous
              yin et yang aux deux chocolats 

                et plein d'autres choses

      7 POUR RECEVOIR LES AMIS

      DÉCOR ET CUISINE

      A chacun sa cuisine ! Pour moi j'ai choisi une pièce unique , une pièce où la "cuisine-fabrication", la "cuisine participation", la "cuisine-dégustation", la "cuisine-partage", la "cuisine rangements", la "cuisine-désordre", la cuisine forte ou la cuisine douce , la "cuisine d'ici" et la "cuisine d'ailleurs", toutes ces "cuisines" là partagent le même espace dans une grande "cuisine-amitié", une vraie "cuisine-bonheur" !

      Si votre appartement ne vous le permet pas, au moins , si vous le pouvez supprimez les portes entre "cuisine" et "salle-à-manger" car sinon le "cuistot-du- jour" ne participera jamais à la conversation et les convives n'aimeront pas forcement ce "restaurant" où il y a un couvert vide ! Nos arrières grand'mères elle-mêmes dès qu'elles le pouvaient, restaient à table et assuraient "la conversation"!  

      Un dîner parfait ??? ce n'est pas un dîner comme à la télé (du reste ils disent seulement "presque parfait"), c'est un dîner où l'amphitryon s'est régalé avec ses convives , des plats certes mais aussi de l'atmosphère, des rêves partagées, bref du bonheur d'être ensemble  

      Aussi, si vous ne pouvait pas résoudre ce problème pratique, "changez votre fusil d'épaule": pour les préparations faites vous aider . On fait "ensemble" le "montage" du dîner où chacun sera "en charge" d'un plat . On prépare le menu ensemble, on partage l'épluchage ( c'est 4 fois plus rapide à 2 en racontant des blagues ) , l'un se charge de couper, l'autre de farcir etc ... Quand tout est prêt seulement on envisage "la salle à manger " et chacun, à son tour ira à la cuisine "finaliser" son plat

       Comment faire sans se faire couper en deux par David Copperfield ??

      Soyez raisonnable ,le frigo ça existe, et même le four à micro-ondes ( vous savez le FAO de la  vieille  chouette ) ça existe  ! !"

      Alors regardez la fiche        

       Dans quoi on mange

       des petites choses utiles

      8 LA BOITE A IDÉES

      Quelques idées en "vrac" que vous pourrez copier, adapter à vos goûts, vos besoins ... et la grandeur de votre appartement . Vous trouverez aussi plein d'idées dans les ateliers de bricolage ... et comme toujours si vous avez besoin d'un" coup de main", venez ou appelez moi à l'aide !

      9 DE LA CAVE AU GRENIER

      Pas eu le temps pour le moment d'évoquer votre "trésor de guerre" mais je le ferais au plus vite !

                La cave
                Le grenier
                Les placards
                Le "ricantou"
                La bibliothèque
                 

      Si vous ne trouvez pas de solution appelez-moi au secours : nous trouverons quelque chose  qui vous ira à vous . Bien sûr, ce sera pas tout à fait pareil  . Mais ça sera goûteux quand même tout en respectant vos goûts, votre régime à vous, votre allergie . En somme vous ferez comme je le dis dans ce cas :

ON FE CA KOI KON PEU AVE CA KOI KON A

      Vous hésitez, vous ne savez pas faire ?? Appelez la “vieille chouette” , elle vous aidera bien volontiers, elle vous recevra avec plaisir pour partager avec vous non seulement ses recettes mais surtout ses “trucs et tours de mains”, bref vous accueillir dans la “Maison du bonheur”

      Après ??? elle sera toujours là ensuite pour le suivi de ses cours , pour la “correction des devoirs “!! Vous aurez le droit d’avoir oublié quelque chose mais plus le droit de faire n’importe quoi avec votre "régime" ... avec ce “pense-bête” qui je l'espère vous rendra la vie plus facile ....  

 

 Pour vous donner envie...

 

 CAMPUR ET NASI GORENG BALINAIS ... hyper régime!

Vous avez envie de nous rencontrer ? Nous avons bien envie de vous connaître

et de vous aider à trouver que finalement les médecins ont bien fait de vous mettre au régime !!

et puis pour d'autres recettes cliquez sur "Les recettes de la vieille chouette" !!!

 

Mais soyez curieux, regardez plus loin : il y a plein d'autres "ateliers"

 

CONTACTER

 

le 05.63.63.10.63 ou le 06.18.42.92.03 ou le 06.86.98.40.44

Insistez, s'il vous plait, la vieille chouette est souvent dans ses casseroles et le vieux hibou au jardin et

laissez un message nous vous rappellerons très vite

et comme nous sommes modernes , vous pouvez aussi nous envoyer un mail en le recopiant  dans votre messagerie :

la.vieille.chouette@wanadoo.fr

 

MERCI ET A BIENTÔT CHEZ LA "VIEILLE CHOUETTE" ET LE "VIEUX HIBOU" !!